Jeudi 02 Mai 2013 à 18:07 Laos 6 Commentaires Déposer un commentaire

 « Tchoum rib sour » chères lectrices et lecteurs !  

Voilà plus d’un mois déjà que nous avons posé nos valises au pays des éléphants : le Laos. 

Ne pouvant faire l’impasse sur la devise nationale nous commencerions par dire que le rythme de vie laotien c’est « lentement le matin, doucement l’après-midi et pas trop vite le soir » ! :) Personne ne peut y échapper. Quoi de plus normal alors que d’attendre une heure et demie un plat d’une simplicité légendaire, de passer des dizaines d’heures dans un bus pour faire quelques pauvres kilomètres ou encore d’attendre impassible la réponse à une question ?
Mais prenant notre mal en patience nous découvrons une culture bien à part. Sachez par exemple qu'ici, tout ce qui bouge, se mange. En voilà une bonne nouvelle! Ainsi, les menus, présentant plus de 700 plats différents, vont de la simple soupe de nouilles à l'assiette la plus attypique: omelettes aux oeufs de fourmis rouges, brochettes de serpent, scorprion frit ou encore cigales aromatisées à la citronnelle!

Considérés par certains scientifiques comme la nourriture du futur pour leur riche apport en protéines, les insectes se vendent à chaque coin de rue dans de petits sachets mélangeant sauterelles, scarabées, cigales et cafards. Le tout pour 50 centimes d’euros ! Vous l’aurez compris, une telle offre ne se refuse pas et notre bonne gastronomie française nous parait parfois bien loin!

A travers cette petite dégustation, pas très goûteuse il faut l’avouer, nous constatons également qu’au Laos, tous les insectes ont une taille démesurée. En effet, le pays possède entre autres la plus grosse araignée du monde (35 cm de diamètre)! « Oh my Bouddha », comme s’esclaffent si bien les Laotiens! En un mot comme en deux, la faune et la flore sont luxuriantes et les amoureux de la nature y trouvent vite leur compte, n’est-ce pas Perrine ? :) Nombreux sont d’ailleurs les projets d’éco-tourisme qui voient le jour et qui proposent aux voyageurs de découvrir la biodiversité et la richesse culturelle locale à travers des sorties trekking, kayak ou encore tyrolienne dans la jungle. Nous constatons avec joie que la plupart de ces initiatives sont très transparentes et professionnelles ! Encore une bonne raison de visiter ce pays ! :)

Ouverts depuis seulement une dizaine d’années au tourisme, le Laos offre des paysages à couper le souffle : étendues verdoyantes, cascades spectaculaires, caféiers à perte de vue et forêt tropicale. A pied, en moto ou à dos d’éléphants nous partons découvrir ces richesses. Au cœur de la jungle, nous troquons donc nos casques de moto et notre cornac (éleveur d’éléphants) contre des baudriers et mousquetons pour à vivre deux jours au sommet des arbres entre tyroliennes et via-ferrata.

Mais si les scientifiques continuent de découvrir chaque année de nouvelles espèces au Laos,  le pays des éléphants compte aussi un grand nombre d’animaux en voie de disparition. Les beaux pachydermes ne sont par exemple plus que quelques centaines en Asie, soit 10 fois moins que leurs cousins d’Afrique ! Piliers de l’exploitation forestière, leurs propriétaires leur imposent un rythme de travail acharné, les privant d’énergie et de temps pour la reproduction (22 mois de gestation). Les dauphins d’eau douce (Irrawaddy) sont quant à eux l’un des premiers mammifères en danger. Ces cétacés bleus ou gris, vivant dans le magnifique archipel des 4 000 îles sur le Mékong, ne sont plus qu’au nombre de 70. Comme bien d’autres voyageurs avant nous, nous quittons donc le Laos, sans avoir pu faire leur connaissance.

Autre dimension sombre de ce territoire pourtant si beau : le Laos est le pays le plus miné au monde ! Plus de 78 millions de bombes anti-personnelles n’ont pas encore explosé et les ravages de la guerre du Vietnam se font toujours sentir. Si on en croit les chiffres, une personne meurt encore chaque jour suite à l’explosion d’une bombe oubliée !
Malgré les atrocités de l’Histoire, la fermeté du régime communiste et une liberté individuelle très contrôlée, la population reste souriante, chaleureuse et très débrouillarde. Leur leitmotiv : «no problem» (la fameuse « bo pen nyang » attitude) nous a d’ailleurs immédiatement séduit! :)

Durant ce petit mois, nous avons également acquis de nouvelles compétences ! Papa, Maman, nous sommes en pleine reconversion et nous nous sommes par exemple initiées à la pêche au filet, au tir à l’arbalète, à l’orpaillage dans le Mékong ainsi qu’au repiquage et à la récolte du riz. Ferventes admiratrices des éléphants, nous avons appris à diriger des pachydermes de 3 tonnes, non sans difficulté parfois ! A califourchon sur leur dos, nous sommes loin de l’aisance et la complicité qui unit ces majestueux animaux à leur cornac. Pour finir, nous avons confirmé nos savoirs en matière de pétanque, le jeu de boules faisant partie des sports traditionnels du Laos (qui l’aurait cru !).

Enfin, nos dates de séjour au Laos correspondaient à la période du nouvel an, ce qui nous a valu un passage à l’an  2 556 bien arrosé (au sens propre du terme). Célébré durant toute une semaine (ils ne font pas les choses à moitié), « Pi Mai » est l’occasion pour les Laotiens de s’amuser, avec au programme: nettoyage des maisons et temples de fond en comble pour chasser les mauvais esprits et accueillir les nouveaux, batailles d’eau géantes (de la simple bombe à eau au tuyau d’arrosage tout est prévu pour être mouillé de la tête aux pieds), quelques bouteilles de bière et discothèques à ciel ouvert ! La fête peut commencer!

Après de nombreuses péripéties nous avons ensuite traversé la frontière avec le Cambodge et sommes désormais dans la célèbre ville de Siem reap à l’ouest du territoire. L’aventure au « pays du sourire » commence bien : nous venons de passer 8h dans un minivan avant de réaliser que le chauffer est amputé d’une main… ça met en confiance ! -_-‘
Pas découragées pour un sous nous poursuivons notre route et c’est avec plaisir que nous vous faisons parvenir un peu de chaleur, car ici nous fondons comme neige au soleil sous les 40°C qu’affiche le thermomètre !

Pour en savoir plus sur le Laos et les aventures VESTA, nous vous invitons à écouter notre passage dans l’émission de radio « Drômois-Ardéchois du bout du monde » sur France Bleu Drôme Ardèche. Nous serons sur les ondes tous les matins et après-midis à 7h40 et 17h10, la semaine du 6 au 10 mai. A tous les Drômois qui nous suivent : rendez-vous sur vos postes de radio ! Pour les autres, nous vous invitons à vous rendre sur le site France Bleu pour écouter l’émission en « podcast » : cliquez sur le lien suivant

N’hésitez pas également à vous rendre dans l’onglet « Fiche Pays » de ce site pour lire nos carnets de voyage et en savoir plus sur nos aventures !

Perrine, Anne-Maryse et Enora
L’équipe VESTA

< Récents / Anciens >

Commentaires


  • Rabia
    Dim 05 Mai 2013 à 17:22
    Vous nous vendez du rêves les filles, c'est super de vous lire, j'ai l'impression d'être avec vous. C'est tellement bien raconter que j'ai l'impression de lire un conte. Je pourrais lire a Hugo (mon fils) vos périples pour l'endormir et qu'il fasse de beaux rêves. Bonne continuation, vous êtes des vrais 3ayennes. Des Bizoux
  • Odile Laversanne
    Ven 03 Mai 2013 à 17:42
    Toujours passionnant votre périple! Moi, je pars modestement dans la Drôme pour 5 jours de rando demain matin. A pied, sans âne ni éléphant. Mais ce n'est pas vous qui me contredirez quand je vous dirai que la Drôme vaut bien le Laos. Moins exotique, certes, mais côté bestioles, on est plus tranquille. Et puis le Ventoux est une montagne magnifique que je ne me lasse pas de contempler et d'explorer. A chacun son aventure... Je vous embrasse toutes les trois et vous souhaite bonne route pour la suite du parcours.
    Au fait, l'appartement de la rue Bellecombe est sur le point d'être vendu...
  • CHRISTINE TOUTAIN
    Ven 03 Mai 2013 à 0:01
    quelle aventure ! vous matérialisez nos rêves de jeunesse , ceux que l'on a jamais eu le courage de vivre ....MERCI à vous trois et surtout gardez cette générosité en vous toute votre vie
    Veillez quand même à ce que vos chauffeurs aient au moins une main ....et un oeil bien ouvert
    Bisous
  • Georges Tamiatto
    Jeu 02 Mai 2013 à 22:35
    Super, merci de ces bonnes nouvelles, envoyez nous un peu de chaleur, ici c'est pluie humidité et pas très chaud.
    A bientôt

    Georges
  • Evrard DAUGER
    Jeu 02 Mai 2013 à 22:20
    un vrai régale toutes ces news !! =D
  • Patrick
    Jeu 02 Mai 2013 à 18:23
    Bravo à toutes les trois et toutes nos félicitations pour les fiches "pays" qui sont remarquables et très pédagodiques.
    Continuez comme cela les filles, ne changez rien, on vous aime très fort.
    Des bisous à toutes les trois de nous trois.

Déposer un commentaire