« Selamat Pagi » chers lecteurs,

Nous avons passé un mois délicieux au pays du sourire malgré les doux 42 degrés quotidiens. Il est incroyable de voir la joie permanente, la bonne humeur et l’amabilité qui animent les Cambodgiens après les années de souffrance et torture que leur ont fait subir le despotique Pol-Pot et son armée de Khmers Rouges. Qualifié «d’auto-génocide », ces années noires ont décimé plus des deux tiers de la population et cherché à éliminer toutes traces d’éducation et de culture. Au cours de cette période les agglomérations sont devenues des villes fantômes et des milliers de personnes contraintes de travailler dans les champs...

Lors de notre séjour à Kep, nous constatons rapidement que le pays souhaite aujourd’hui faire table rase du passé en transformant cette ancienne «prison à ciel ouvert» en charmante station balnéaire. Mais si l’Histoire laisse malgré tout des traces indélébiles, comme nous avons pu le voir en visitant une école accueillant des enfants démunis élevés dans les décharges en périphérie de Phnom Penh, le peuple cambodgien est bien décidé à se relever et les projets en ce sens fleurissent un peu partout.

Etape incontournable des circuits touristiques, nous faisons escale à Siem Reap pour visiter les célébrissimes temples d’Angkor. De la grandeur édifiante d’Ankgor Wat aux sculptures compliquées du petit Banteay Srei, nous explorons donc les dédales de pierres et racines qui font de ce complexe l’une des plus belles merveilles du monde. Majestueux, mystérieux, grandioses, époustouflants, intrigants, sauvages… les mots viennent à manquer pour qualifier le génie des grands bâtisseurs de ce site.

Enfin, ayant contemplé les beautés de l’architecture khmère, nous découvrons ensuite la vie authentique d’un petit village à l’origine d’un projet d’éco-tourisme communautaire, isolé dans la région des Cardamones, poumon vert du Cambodge. Nous constatons avec enthousiasme et plaisir la façon dont un village entier vivant autrefois principalement du braconnage a su prendre conscience des enjeux de la déforestation pour se construire un environnement plus durable. Cette initiative, comme tant d’autres que nous avons étudiées, nous donne beaucoup d’espoir!

Après cette longue et belle expérience sur le continent nous avons ensuite rejoint la petite île de Bali, au cœur de l’archipel le plus vaste de la planète ! Tout comme l’Inde il est difficile de parler d’une seule Indonésie tant les 13 000 îles et îlots qui la composent sont différents. Nous faisons donc le choix de n’explorer « que » Bali et les archipels voisins de Gili et Lombok.

Les sentiments qui nous envahissent sont contradictoires, d’un côté l’excitation d’avoir posé les pieds sur une terre mythique (Bali, l’île des dieux, l’enclave hindouiste en archipel musulman, celle qui alimente les rêves des voyageurs du monde entier !) et de l’autre la nostalgie diffuse à l’idée de vivre le dernier volet de notre aventure en Terre Asiatique...

Captivés par les légendaires vagues de Kuta, les hôtels de Seminyak et les bars de Nusa Dua, la majorité des touristes ne sortent pas de la partie sud de l’île, véritable enclave touristique. Comme toute équipe VESTA qui se respecte nous fuyons donc bien vite la presqu’île de Bukit qui concentre 85% de la capacité d’accueil du territoire, pour nous perdre à l’intérieur des terres. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, c’est un kaléidoscope de nature et de rizières qui s’offre à nous. Logeant chez l’habitant dans un petit village de peintres traditionnels ou dans de beaux écolodges en parfaite harmonie avec l’environnement local, nous découvrons alors un autre visage de l’île.  

Malgré les dommages collatéraux causés par la venue annuelle d’environ 1,5 million de visiteurs, Bali a en effet su garder sa capacité à émouvoir. Ayant encore en tête les commentaires acerbes de certains voyageurs sur le comportement des Balinais, nous comprenons bien vite qu’il existe en fait deux Bali bien différents. D’un côté celui que les voyageurs qualifient de hypocrite et intéressé ; de l’autre celui authentique et naturel où se mêlent le son des gamelans, l’odeur des bâtons d’encens, le goût des embruns et l’ondulation des rizières sous la brise. N’oublions pas qu’un pays quel qu’il soit ne se limite pas à quelques tubes de légende pour surfeurs confirmés ou à ses étendues de sables blanc… Bali c’est à la fois tout ça et bien plus encore !

Vous l’aurez compris, nous sommes sous le charme et nous comptons bien savourer le temps qu’il nous reste avant notre retour dans l’hexagone.

Il ne nous semble pas nécessaire de vous rappeler que si vous voulez en savoir plus l’onglet « Fiche Pays » de notre site recèle de charmants petits carnets de voyage illustrés. En revanche pour ceux qui seraient en manque de soleil et de verdure, un petit tour dans notre « Galerie photo » vous fera assurément le plus grand bien.

On profite pleinement de cette dernière ligne droite,
Sampai jumpa lagi et à bientôt !

 Enora, Anne-Maryse et Perrine
L’équipe VESTA en direct de la pointe nord-ouest de Bali

< Récents / Anciens >

Commentaires


  • Monique et Patrick
    Lun 24 Juin 2013 à 9:16
    On attend avec impatience la parution du guide pour pouvoir marcher sur vos traces. Quel le rêve devienne réalité !!!!
    Bonne fin de périple et nous espérons vous accueillir toutes les 3 à Perpignan très prochainement.
    Fin du voyage, de nouvelles aventures s'annoncent et surtout un immense bonheur de retrouver Enora.
    Gros bisous à toutes les 3.
  • Michèle M (Drôme)
    Jeu 20 Juin 2013 à 18:56
    Quel plaisir de poursuivre avec vous cette superbe aventure, à travers vos photos vraiment magnifiques et vos textes toujours aussi intéressants et plein de vie. Profitez bien des derniers jours.Vous allez sûrement quitter l'Indonésie la gorge serrée mais le coeur riche de tant de rencontres ... Merci à toutes les 3 pour votre carte du Cambodge et pour nous avoir fait partager ce beau projet pendant ces
    6 mois. Bises
  • Carole Branco
    Ven 14 Juin 2013 à 11:40
    Bonjour les filles !!! Merci pour vos splendides photos !!! Cela donne envie de marcher sur vos traces, bravo à toutes les 3 !!! Et à très bientôt maintenant petite soeur !!!
    Gros bisous à vous 3
  • O.Laversanne
    Sam 08 Juin 2013 à 22:57
    Merci pour la belle carte postale, et pour tous ces récits qui nous font rêver. Bon retour! Odile
  • Gérard
    Sam 08 Juin 2013 à 20:29
    Je viens de lire la fiche sur le Cambodge, passionante, j'ai fouillé sur le net à recherche des photos de temple d'Angkor c'est impressionant. L'histoire de ce pays est très bien retranscrite, triste mais résolument positive.
    Votre voyage est plein de découverte, je vous dois un grand merci.
    Très bonne continuation à vous les Filles

  • Cynthia rheaume
    Jeu 06 Juin 2013 à 13:59
    J'adore vous lire!!
  • christine Toutain
    Mer 05 Juin 2013 à 17:21
    Je trèpigne d'impatience à l'idée de decouvrir votre guide écotouristique !
    Eh oui ne croyez pas quand rentrant en France vous allez quitter ces merveilleuses contrées , vous les aurez omniprésentes dans la tête et un gros travail à faire en complément ......
    Profitez bien de cette derniére boucle en Indonésie
    Il y a 37 ans , j'avais suivi Katia et Maurice Kraft sur les volcans de Java , souvenirs , souvenirs !!!!J'y retourne souvent malgré leur décès sur le mont Uzen en 91 : ça c'est le pouvoir de la pensée et vous venez , ces derniers mois de vous fabriquer un merveilleux refuge que personne ne pourra vous prendre .Bisous
  • bernard seignert
    Mar 04 Juin 2013 à 11:37
    bon fin de voyage,vous nous faites rêver et nous avons envie de découvrir ts ces circuits .

Déposer un commentaire