Vendredi 05 Juillet 2013 à 17:55 Indonésie 3 Commentaires Déposer un commentaire

Fini les « Selamat Pagi, Namaste, Sabai Dii, Xin Chao, Tchoum Rib Sour » et autres consonances exotiques ; désormais c’est avec un chaleureux « bonjour » que nous nous adressons à vous chers lecteurs.

Et oui, il semblerait que toutes les bonnes choses aient une fin… Mais ce retour en France marque-t-il réellement une fin en soi ? Nous croyons au contraire qu’il s’agit plutôt d’un tournant, d’une page qui se tourne. En effet, si nous laissons derrière nous le trekking, la baignade, les longues heures passées dans les transports et les mets insolites c’est pour nous consacrer à la réflexion, l’écriture, la mise en page et la publication de notre guide-carnet de voyage (prévue début 2014). L’aventure et les rencontres quant à elles se poursuivent puisque nous nous lançons désormais à la découverte d’un monde nouveau : celui de l’édition !

Toutefois, bien que nous ayons exploré les palais des maharadjas, gouté aux sagesses de l’Inde, grimpé des sommets, mangé avec des baguettes, parlé avec des éléphants ou encore partagé le quotidien de nombreuses familles, nous n’avons hélas toujours pas appris à dire « au revoir » le cœur léger !
Ainsi, ces dernières semaines nous avons une fois de plus bouclé nos sacs (désormais au nombre de 10, de toutes les tailles et toutes les formes!) avant de faire nos adieux à l’île des Dieux et d’embarquer direction l’aéroport de Charles-de-Gaulle.

Notre séjour à Bali, s’est très bien terminé, du centre des terres jusqu’à la pointe nord-ouest de l’île. Nous y avons découvert des paysages aussi colorés que divers, allant du vert émeraude des rizières de Jatiluwith au bleu turquoise des fonds marins de Menjangan. Profitant également de quelques étapes le long de la côté et sur l’archipel paradisiaque des îles Gili, nous avons enfilé bouteilles, palmes, masques et autres détendeurs pour observer les centaines de poissons multicolores qui se faufilent à travers le corail.

Au cours de cette fin de périple nous avons encore eu droit à quelques surprises, certaines très bonnes comme le fait d’être invitées à un mariage traditionnel balinais ; et d’autres dont on se serait bien passé, tel que ressentir les secousses d’un tremblement de terre de magnitude 5.2 !
A défaut de nous rendre comme prévu sur l’île voisine de Lombok, nous l’avons entre-aperçue du sommet du mont Agung, point culminant de Bali à 3 142 mètres dont nous avons fait l’ascension. Après la plongée sur épave, ces neuf heures de randonnée nocturne (voire d’escalade à flanc de falaise -_-‘) représentaient notre dernier défi sportif avant le retour à la vie citadine.
Enfin, c’est sur les plages de sable blanc des îles Gili que nous avons clôturé le dernier volet de notre aventure VESTA en terre asiatique. Conscientes de vivre un instant magique nous avons vite adopté le rythme local qui consiste à se trainer du lit au transat et vice-versa, affichant un sourire permanent de béatitude digne du Joker dans Batman. Installant nos petites serviettes microfibres nous avons nourri l’espoir d’effacer enfin le bronzage de GI Joe qui nous caractérisait depuis des mois (trace du T-shirt, du short et des sandales de rando… la glamour attitude à l’état pur !) et avons fait ami-ami avec quelques tortues de passage.

Plus de doute possible, sur terre comme sous l’eau nous avons compris pourquoi ce vaste archipel du pacifique fascine tant les voyageurs du monde entier et inspire les artistes depuis des générations. Le raffinement est ici une notion omniprésente, dans la finesse des statues disposées à l’entrée des maisons, dans la beauté des temples à chaque coin de rue, dans les mouvements de pinceaux d’un petit peintre-paysan comme dans les courbes gracieuses des danseuses de Legong… Cet autre visage de Bali, loin des boites de nuits et des spots de surf nous a séduites et nous ne serions pas surprises si l’une de nous revenait un jour en sillonner les routes…

Ainsi, craignant parfois de trouver la vie un peu fade dans l’hexagone après tant d’aventures (oui, c’est agaçant dit comme ça, on en convient), nous avons néanmoins pris conscience qu’il était temps de rentrer. En effet, lorsque l’on en vient à avoir des sujets de discussion tels que « les filles, vous avez vu que notre porte-PQ s’appelle Toto ? », c’est soit 1) que notre sens de l’humour en a pris un sacré coup, soit 2) qu’il devient urgent de fréquenter d’autres personnes pour élargir notre champ de conversation… :)

Nous voilà donc fraichement rentrées dans la douceur estivale de notre belle France. Les retrouvailles respectives avec nos familles se sont très bien passées et nous devons reconnaitre que nous sommes une fois de plus émues de constater à quel point notre périple a été suivi et chaleureusement accueilli par tous, de la Bourgogne à la Drôme en passant par Paris, le Rhône ou encore les Pyrénées Orientales. Nous ne le dirons jamais assez : un immense MERCI à tous pour nous avoir permis de vivre cette si belle aventure hors des sentiers battus !

Nous avons également été très touchées par l’enthousiasme et la curiosité des élèves de la petite classe de CM1-CM2 du village de Senan qui nous ont suivi à distance. Entre deux trains nous ramenant chez nous, nous y avons fait escale pour partager nos impressions et répondre à leurs nombreuses questions. Voilà une expérience des plus enrichissantes que nous n’hésiterons pas à renouveler!

Les voyages forment la jeunesse et se n’est pas peu dire, après toutes ces péripéties nous avons un peu le sentiment d’avoir pris un petit coup de vieux. Nos envies ont muri et notre rapport au temps a semble-t-il un peu changé lui aussi, offrants de nouvelles perspectives à nos projets professionnels. De nombreuses portes s’ouvrent à nous et c’est la tête à nouveau pleine d’idées que nous envisageons l’avenir.

Au revoir à tous et à très vite en chair et en os cette fois! :)
L'équipe VESTA de retour dans l'Hexagone

< Récents / Anciens >

Commentaires


  • Georges Tamiatto
    Dim 01 Septembre 2013 à 11:34
    De retour à la maison j'ouvre enfin votre message de retour en France.

    Si vous passez à Paris ou dans le midi faites nous signe à nous ou à ma soeur Geneviève (et Daniel) on aimerait tous les 4 vous revoir un jour.

    A bientôt

    Georges
  • Charlotte
    Ven 05 Juillet 2013 à 19:49
    Et meme jusqu au Salvador on a lu les aventures des droles de dames ;-) , felicitations , profitez bien de ce retour de vos retrouvailles , on attend avec impatience votre guide pour pouvoir aller visiter tout ses lieux. Un abrazo

  • Ven 05 Juillet 2013 à 18:26
    Bienvenue chez vous les filles !!! et bon courage pour la suite qui s'annonce chargée...!!!

Déposer un commentaire